Voici les 2 résultats

Show sidebar

Acide gras essentiels

L’organisme des mammifères est capable de synthétiser des acides gras à partir de l’acide oléique. Cependant, ce n’est pas le cas de certains acides gras à 34 atomes de carbone contenant plusieurs liaisons doubles; ils ne sont fabriqués que par des bactéries ou des végétaux. Les mammifères ne peuvent donc les obtenir que par leur alimentation. On les appelle acides gras indispensables. Ils sont également parfois appelés vitamine F2 (appellation désuète).

Il faut faire attention aux notations. Un acide gras essentiel est un acide gras qui joue un rôle vital pour l’organisme, mais qui peut être synthétisé. Alors qu’un acide gras indispensable est un acide gras que l’organisme ne peut pas synthétiser et qui doit donc être apporté par l’alimentation. Attention donc puisque la notation n’est pas la même pour les acides aminés où essentiel signifie, dans ce cas, que la molécule est non-synthétisable par l’organisme.

L’acide linoléique et l’acide linolénique sont des acides gras indispensables. Ils servent de précurseurs à plusieurs acides gras qui sont parfois appelés également acides gras essentiels.

Acides gras précurseurs[modifier | modifier le code]

Chez l’homme, deux acides gras indispensables se distinguent par l’importance de leur rôle :

On retrouve ces mêmes deux acides gras indispensables chez de nombreux animaux, dont le chien et le chat ; chez le chat, l’acide arachidonique (ω6) vient compléter cette liste.

Ni l’homme, ni l’animal ne sont capables de les synthétiser, mais l’un et l’autre peuvent ajouter à ces deux acides gras indispensables des doubles liaisons supplémentaires, entre la dernière double liaison et la fonction carbonyle en 1(COOH), et allonger la chaîne de carbones à cette extrémité.

Ainsi l’acide γ-linolénique et l’acide arachidonique sont synthétisés par l’organisme. La synthèse de ce dernier diminue avec l’âge, il devient donc indispensable chez les personnes âgées3.

L’ensemble des dérivés obtenus constitue les deux familles d’acides gras oméga-3 et oméga-6, qui sont nécessaires au maintien d’une fonction bio-chimique, cellulaire ou physiologique donnée. Il n’existe ni transformation métabolique, ni substitution fonctionnelle entre les deux familles Oméga-6 et Oméga-34.

Les acides gras des séries oméga-3 et oméga-6 sont très importants pour l’organisme car ce sont des constituants des membranes cellulaires. Ils sont en compétition dans l’organisme, en effet les enzymes utilisées par une voie ne sont plus utilisables par l’autre.